Pistolet de Marine modèle 1842

Rare pistolet au modèle 1842 de marine . C'est le second pistolet spécifique à la Marine depuis le 1786.

Vers 1842 on voit apparaitre le pistolet 1837 avec un nouveau canon, bien différent . Nombreux sont les collectionneurs qui pensent qu'il s'agit seulement d'une modification du

modèle 1837, tant ce pistolet présente de modèles différents selon les aménagements qu'il a reçu. Cette arme présente la marque du modèle sur le tonnerre du canon.

Il s'agit donc pour moi bien du modèle 1842 de Marine. Les nombreux pistolets 1837 et aussi 1842 qui sont modifiés portent sur le haut de la calotte un poinçon "MT" ou "MB" qui est la marque

de réception en arsenal de Brest ou de Toulon pour les dites modifications. Or celui ci n'en a pas et cela se vérifie sur les autres armes étudiées.

Ce beau et rare pistolet est propre, gris poli avec un bois sans cassure, qui presente quelques coups dus à son usage . Les poinçons d'acceptation sont parfaitement réglémentaires sans usure excessive.

Les poinçons nous permettent de dater cette arme de 1842 donc à la toute fin des fabrications du modèle 1837/42 .

Le millésime 1842 est comme neuf de même que les marques de platine. L'intérieur de canon est propre sans usure et assurément apte au tir.

Voila une arme digne de compléter une collection sur les nombreux et rares modèles de la marine.

 

 

Poinçon de contrôle sur la platine.

Ce " D sous étoile dans un ovale "

n'est pas formellement identifié

La platine, interieur comme extérieur, est propre et toutes les pièces possèdent

leur numéro de montage.

C'est une platine de type arrière prévue pour être plus simple, elle présentera l'inconvénient

d'occasionner de nombreuses cassures du bois de la crosse .

Les nombreux poinçons réglementaires sont parfaitement lisibles et permettent de dater cette arme de 1842. Le " N " de J.N. Noel marque l'acceptation du bois de la crosse.

Le " D maj. " sur le canon doit être l'acceptation de l'arme finie. Un " D sous étoile dans un rectangle " est une marque de contrôleur non identifié car il y a plusieurs employés dont

le D est une initiale à cette date. Sur plusieurs pièces on trouve un " G " qu'il faut attribuer au réviseur Garcon .

Ce pistolet au nouveau modèle de la marine 1842

est parfaitement marqué au tonerre

" Mle 1842 "

Ce pistolet est parfaitement d'origine. Il n'a en effet pas les marques de modification

" MT " ou " MB " que l'on rencontre souvent sur les armes de la série

des 1837/42 de Marine .

On rencontre tres souvent ces poinçons sur la calotte de ces pistolets près de l'Ancre

ou près de la vis. Ils indiquent une modification à l'arsenal de Brest ou de Toulon.

 

Une particularité de ce pistolet est ce nom " ABRAHAM " qui se situe sous le crochet .

Sans doute le nom de son détenteur . Ces pistolets ont été vendus en quantité aux USA à la fin du 19° siècle.