Pistolet des Gardes du Corps du Roi

Pistolet de la manufacture de Versailles transformé à percussion vers 1840 - second modèle 1816 à 1818

Ce pistolet a eu un long service . C'est un rare modèle de la manufacture de Versailles .Il est fabriqué à seulement 400 exemplaires de 1816 à 1818.

En 1830 les Gardes du Corps sont dissous . Les pistolets seront plus tard utilisés par les officiers de la Garde Nationale .

Les fleurs de lys de la calotte seront alors limées pour faire disparaitre ce symbole monarchique.

Vers 1840 conformémént aux directives des armées les pistolets à silex en bon état seront tranformés à percussion .

Le canon lisse est équipé d'un support de cheminée et la lumière est bouchée . La platine est modifiée à percusssion réglementairement .

Les pistolets en bon état qui ont traversé ces évènements sont rarissimes et celui qui est présenté ici est parfaitement conforme .

La platine de la manufacture de Versailles est bien marquée et lisible , elle porte le poinçon du contrôleur Germain .

Sur l'embouchoir le poinçon de Deschasseaux est bien marqué et sur le canon on lit la marque habituelle "DT" du réviseur Dombret .

La marque " Tulle " sur le bois indique que ce pistolet a été transformé à piston dans cette manufacture vers 1840 .

Enfin le canon porte sur le côté gauche la marque "LGE 99" Il s'agit d'une marque d'affectation à la compagnie des gardes du corps du Roi Frédérik VII du Danemark.

En 1849 un lot de 731 pistolets des gardes du corps du roi Louis XVIII a été vendu au Danermark dont 274 pièces ont équipé la "livgardesquadronen" d'ou les initiales LGE.

La baguette d'origine porte un reste de poinçon " G " . Le bois est ciré et garde des traces de manipulation dues à l'usage .

Cet éclaté montre l'ensemble des pièces de ce rarissime exemplaire de pistolet de garde du corps de Versailles transformé réglementairement à percussion à Tulle.

Images La pistole